l

Qui est  Dieu ?

par Marc-Alain Descamps

 

Dieu, nous ne savons qui il est, mais dans l'histoire de l'humanité nous progressons et en avons une meilleure idée. 

Chaque siècle a progressé dans la connaissance de Dieu et dans la manière de poser son problème. C’est cette épopée que nous devons revivre. En 2015 nous avons une meilleure connaissance du Cosmos, quand nous le connaîtrons mieux, notre idée de Dieu progressera.

Pour éviter de retomber dans les guerres de religion, la première découverte à faire est de reconnaître que Dieu n’est jamais apparu de façon divine à tout un groupe d’hommes et ne leur a jamais parlé tout haut collectivement. Pourquoi donc ?... 

Et la seconde est qu’aucune société en aucun temps n’a  pu exister sans croire en Dieu et sans avoir un culte envers lui. Malgré toutes ces attaques délibérées, Dieu n’a pas disparu, au contraire notre idée de lui s’est affinée et nous voyons un peu mieux ce qu’il peut être, en tout cas ce qu’il n’est pas. 

Cette étude n’est pas faite pour donner un bilan des religions avec leurs bons et mauvais côtés, mais pour tracer le tableau des idées des hommes sur Dieu.

Chacun a son idée de Dieu, souvent héritée de l’enfance. 

En posant des questions paradoxales y verrons-nous mieux ?

 

Dieu est-il un animal ?

Dieu est-il une femme ?

Dieu est-il méchant ?

Dieu est-il unique ?

Dieu est-il rationnel ?

Dieu est-il mort ?

Dieu est-il le Créateur ?

 

Dieu est-il un animal ?

 

Oui les premiers dieux adorés par les hommes ont été des animaux.

On en a les preuves sur toutes les peintures préhistoriques sur les parois des grottes et cavernes.

Les grands animaux (bisons, taureaux, chevaux …)  sont les premiers archétypes totémiques de l’humanité. On les a retrouvé depuis les pratiques des Indiens des plaines des Etats-Unis d’Amérique jusqu’à celles des Aborigènes d’Australie. En proviennent les premières « religions » de l’humanité :

le Totemisme

l’Animisme

le Fétichisme

le Chamanisme

La plus ancienne religion est celle de l’Egypte dont tous les dieux ont des formes animales (Sebek le crocodile, Touéris l’hippopotame, Bastet la chatte, Anubis le chacal, Apis le taureau, Hathor la vache, le bouc Mendès, Horus l’épervier, …

    Dans l’hindouisme subsistent  le dieu Ganesh à tête d’éléphant et l’oiseau Garouda …

Les chrétiens n’ont gardé que l’Agneau pascal et la colombe du Saint-Esprit.

 

   Puis ils se sont mis à exterminer les animaux parce qu’ils n’avaient pas d’âme et enfin à les protéger avec les écolos en réintroduisant des loups dans les Alpes et des ours dans les Pyrénées.

 

 

Dieu est-il une femme ?

 

Les premiers dieux de l’humanité ont été des déesses, comme en témoignent les 250 statues préhistoriques connues sous le nom de « Vénus aurignaciennes ». Ce sont des mères enceintes aux organes hypertrophiés. Puis ce matriarcat a été balayé par la révolution de l’agriculture et de l’élevage avec la domestication des animaux autour de moins 5.000 ans avant notre ère.

Soudain la civilisation s’est installée avec la sédentarisation : les villes, l’irrigation, les bateaux, les ports, la roue, le calcul et la géométrie, l’écriture et l’alphabet … Les sociétés sont devenues patriarcales et Dieu le Père a remplacé la mère. Les trois religions du livre (Hébreux, Chrétiens, Islam) ont tout fait descendre d’Adam et d’Abraham. Les  femmes ont été soigneusement tenues à l’écart des religions et des Eglises. Chez les chrétiens la Trinité est triplement masculine.

 

Mais avec la libération des femmes a suivi le retour du féminin dans la divinité. Dieu n’apparait jamais, mais seulement sa mère la vierge Marie. Depuis Lourdes jusqu’à Fatima une vingtaine d’apparitions ont été reconnues par l’église catholique et plus de 300 non-reconnues. Les églises sont consacrées à Notre-Dame  et pas à Dieu le Père.

En Dieu même avant la Trinité a été reconnue l’Essence de nature féminine (comme la Sékhinah juive …).

Et l’amour divin n’est représenté que par l’amour de la mère pour son fils.

 

 

Dieu est-il méchant ?

 

L’invention du « Bon Dieu » a été complètement oubliée et le fait que pendant des millénaires les dieux étaient des forces redoutables (volcans, tremblements de terre, tsunami, cyclones, sécheresses, inondations, pestes …) donc forcément méchantes. Les religions servaient à les conjurer.

 

Le premier progrès a été de distinguer les deux en dieu et d’inventer le Dualisme avec la lutte éternelle du Dieu du Mal, Ahriman, contre le dieu du Bien, Ormuzd ou Ahura Mazda et de tout opposer en couple dans le monde : le jour et la nuit, le ciel et la terre, le blanc et le noir, le haut et le bas, la droite et la gauche, le sec et l’humide, le chaud et le froid, la vie et la mort, l’homme et la femme … C’est la religion des Perses, devenue celle de Zoroastre, de Zervan, de l’Iran … Elle est connue comme du Manichéisme, la grande religion de Mani.

 

L’invention du « Bon Dieu » a commencé en Grèce avec Xénocrate de Collophon et Platon. Mais il avait été précédé par la découverte du dieu Sauveur de l’humanité : Osiris le ressuscité. Il se continue en Grèce avec le culte d’Hercule et ses 12 travaux, puis la religion de Mithra, Orphée, Hélios, Zagréus …

 

Puis le « bon dieu » a été repris et amplifié par les Gnostiques, les  Mystiques et les Béguines, avec la crèche de Noël et le culte du Sacré-Cœur. Finalement il est conforté par tous les témoins des Expériences de Mort Imminente qui ont rencontré un  Dieu d’Amour.

 

 

Dieu est-il unique ?

 

L’invention du monothéisme a été présenté comme une victoire de l’humanité. Elle a commencé avec le Pharaon Akh-en-Aton en – 1375. C’est là que Moïse a eu l’idée de faire passer les Hébreux des Elohim à Yawhé.  Mais les Juifs en sont restés à leur Dieu qui leur donne la victoire sur les autres peuples et leurs autres Dieux. Donc si leur dieu est le vrai, il n’est pas universel, ce n’est pas le dieu des autres peuples non-circoncis. Et de fait dans l’histoire les Juifs n’ont jamais fait de conversions.

Ce sont les Chrétiens les premiers, après Saint Paul et l’empereur Constantin, qui ont eu l’idée d’une religion planétaire et ont envoyé des « missionnaires » à tous les peuples de la terre pour les convertir à la vraie religion. Mais Jésus s’est dit le fils de Dieu, ce qui a obligé d’inventer la Trinité, qui reste une entorse au vrai monothéisme.

C’est l’Islam qui arrivera au Dieu unique et universel en proclamant que Dieu est Allah et que Mohammed n’est que son prophète. En moins d’un siècle son empire s’est répandu sur tous les continents. D’où les incessantes guerres de religion entre ces trois monothéismes.

Les chrétiens n’ont cessé de convaincre de la seule valeur du monothéisme en luttant sans cesse contre les polythéistes traités de païens, panthéistes ou paganistes …

Les Hindous après avoir été colonisés par les musulmans, puis par les chrétiens (français et portugais) et les protestants anglais, se sont réveillés avec l’indépendance et justifient la tolérance de leur polythéisme sous le nom de « Hénothéisme », coexistence de l’Absolu invisible (Brahman) et de la dévotion sur terre à l’un de ses Avatars.

 

Dieu est-il rationnel ?

 

Dès qu’on a parlé de Dieu on a voulu dire ce qu’il était. D’abord avec le mythe, puis avec la logique. Penseurs et philosophes ont décrit Dieu : Pythagore, Platon, Aristote, Augustin, Thomas d’Aquin … Leibniz dans sa Théodicée et Blavatski dans la Théosophie en ont fait un portrait exaustif.

Et l’on aboutit au catalogue complet des contradictions et Apories. Il est infiniment

parfait. Alors pourquoi aurait-il créé un cosmos aussi violent et sauvage ?

puissant. Le Tout-puissant ne peut pas se faire obéir de Lucifer et des hommes libres.

Libre, mais il ne peut pas vouloir le mal, ni même le penser

Intelligent, Omniscient. Alors il sait par avance ce que je vais penser, choisir, faire.

Immuable. La création du monde n’aurait rien changé en lui ?

Eternel. Et le monde est universelle impermanence.

Bon. Et le mal règne sur la création, avec la mort et les vivants qui s’entredévorent.

Juste. Et partout règne la loi du plus fort.

Amour. Alors comment être  juste et avoir inventé un enfer ?

Absolu. Et il a eu besoin de créer le monde. Etc, etc

 

On ne peut pas penser Dieu, selon la théologie négative de Maître Eckhart et du Védanta  Advaïta on ne peut dire que ce qu’il n’est pas.

 

Dieu est-il mort ?

 

Nietzsche, qui a proclamé la mort de Dieu en 1875, voulait dire en réalité que la société ne serait plus régie par des valeurs chrétiennes. Ce  qui a été  réalisé  par les Staliniens  et les Hitlériens.

Les communistes devenus maître de la Russie, ont fait 70 ans de propagande matérialiste effrénée et à leur destruction l’Eglise orthodoxe a repris sa place.

Par contre Teutatès, Wotan, Zeus, Pan, Osiris, Râ, Mithra, Quetzalcoalt … sont morts. Et Dieu a changé de nom. Il est toujours aussi nécessaire et nous nous rapprochons de lui avec une vision plus adéquate.

Les athées rendent service en nous débarrassant des Idoles et des descriptions inadéquates.

Actuellement le Père éternel trônant au ciel laisse la place à  une vision féminine compatissante plus proche de la terre qui a besoin d’être dépolluée.

 

Dieu est-il le Créateur ?

 

Les chrétiens reprochent au Bouddhistes  de ne pas enseigner un Dieu créateur. Comme eux.

Dans la Bible il est écrit « Dieu créa le ciel et la terre ». Donc il y avait un temps sans monde et soudain le monde est apparu. Pour la Bible par le pouvoir de la parole « que cela soit ! ». C’est donc de la magie ou un miracle.

Les progrès de l’astronomie font apparaître la vision biblique comme enfantine. Une première réponse pour un peuple simple de bergers.

L’univers est formé de planètes autour d’une étoile comme notre système solaire. Et il y a un milliard de systèmes solaires disposés en spirale dans une galaxie. Notre galaxie est celle de la voie lactée, elle fait partie d’un amas galactique avec un milliard d’autres galaxies. Et un milliard d’amas galactiques constituent le Cosmos. Avec constamment des absorptions de galaxies les unes par les autres, les trous noirs, les explosions de supernovas, les quasars, les sursauts de gammas, etc.

Le dieu des juifs ne répond plus à  cela, ni Jésus et nous restons, si nous refusons le matérialisme, avec un Esprit par planète, étoile, système solaire, galaxie, amas galactique pour aboutir à la Conscience cosmique ou âme du Cosmos..

Dieu n’est plus alors le créateur initial mais la Providence, la force qui maintient la cohésion (l’amour) de l’ensemble et le fait évoluer en faisant apparaître la Vie, les vivants, l’Homme, la pensée, la Conscience et l’Amour.

Dieu serait donc une réalité inconnue, mais pas inconnaissable, dont nous approchons constamment et dont nous avons une idée meilleure et plus proche de ce que nous sentons en nous : la Conscience et l’Amour.

 

Conclusion

 

Dieu nous l’avons rencontré trois fois :

dans le cosmos. Pourquoi existe cette colossale machinerie ?

dans l’Histoire et la Civilisation. Pourquoi dans le système solaire sur la planète Terre la vie est apparue, puis selon l’évolution l’Homme avec la conscience et l’amour ?

dans le cœur de l’homme, la conscience morale, le sens des valeurs, l’espoir et l’idéal.

Pour plus de détail  voir

Couverture Livre

Marc-Alain Descamps Histoire des idées des hommes sur Dieu

Editions de la Hutte;  2012



EAN : 9782916123790
ISSN : 1966-8503
Prix public TTC : 19 €

Collection Essais