MÉMOIRES DE RECHERCHE DE L'INSTITUT :

JEUX DE ROLE

Par Florence HENRY

 

1. Préambule

Pourquoi le thème des "jeux de rôles"?
Qui ne cherche pas une réponse à la question " qui suis-je ? ".
Qui n’a jamais fait le constat de vivre toujours les mêmes scénarios , en vain pour trouver le vrai bonheur? Peut-être bien parce que les buts qu’on se donne ne sont pas les nôtres propres, ne sont pas les bons, peut-être parce que je ne suis pas moi, vraiment ?

Qui suis-je?
Un de ces personnages que je joue au travers de clichés, représentations, rôles ? tous ? aucun? Cette recherche est une " mémoire ", se remémorer est un moyen de retrouver son essence, la nature authentique de son être, au delà de tous les voiles qui ont été jetés, comme autant de rôles que je ne suis pas. Cette recherche est une parmi tant d’autres ... une voie, une voix parmi les multiples....

Qui suis-je ? De grands sages comme Sri Ramana Maharshi recommandait toujours de se poser la question " Qui suis-je? " et d’aller jusqu’à la racine de soi-même.
Dans cette recherche, le sens d’un moi isolé s’amenuise puis disparaît :
"comme le bâton qui sert à attiser le feu finit par se consumer dans les flammes" S.R.Maharshi

Cette découverte de Soi peut être un jeu, le jeu de la Vie.
Les enfants jouent à ce qu’ils seront, " grands "....
Par les jeux de rôles, jouons-nous aussi à ce que nous serons, " grands " ? éternels enfants dans un corps d’adulte, adulte atrophié....
Le jeu n’est-il pas le moyen le plus efficace d’apprendre, de grandir, de prendre des habitudes?
Les habitudes ne sont-elles pas à la base de la psyché (ensemble des phénomènes psychiques qui constituent l’individualité)? la formation des habitudes en tant que fonction psychique ; le jeu en tant que discipline, entraînement.

Dans la mythologie grecque, Psyché est une princesse dont la beauté excita la jalousie d’Aphrodite, qui demanda à son fils, Eros de la faire périr. Or Eros s’éprit de Psyché et lui rendit visite chaque nuit, lui promettant le bonheur éternel à condition qu’elle ne chercha pas à connaître son identité. Mais , une nuit, elle céda à la tentation, et sa curiosité provoqua la fuite de son divin amant. Après une série d’épreuves dont l’accabla Aphrodite, et grâce àEros, qui obtint de Zeus la permission de s’unir à Psyché, celle-ci fut admise au nombre des dieux et vécut dans l’immortalité.

Comme tout, rien n’est autre que le reflet du Tout.
Ainsi cette histoire de Psychologie, serait la réhabilitation au rang divin de l’identité authentique " qui suis-je" en sortant de la nuit et acceptant les épreuves d’initiation, aidé de la pulsion de vie (Eros) et de la grâce divine (Zeus) pour accéder à la libération de tous nos carcans, et se dévoiler à la nature de ce que nous sommes réellement.

Corps, esprit, âme, , nous en sommes la terre et le jardinier, la graine et le fruit. Encore faut-il vouloir apprendre, se remettre en question et ce que nous avons déjà appris aussi, se dépossédant sans cesse de ce que avons acquis, rendant ce que nous avons reçu. Certaines façons de vivre n’amènent que plus de manque à plus de moyens de le combler, spirale infernale de l’avoir avec son corrélatif, la perte de l’être.
Il est une autre spirale qui nous élève, de l’enfant à l’adulte, de l’horizontale à la verticale. Expérimentons mais soyons attentifs, observateurs et analystes de ce que nous vivons, chercheur de nous-mêmes, expression de l’énergie cosmique, chercheur de 1’ énergie cosmique.
conscience?
Qu’importe les mots, les conceptions, et les divergences entre toutes.
Observons ce que nous expérimentons, sans préjuger de ce que nous ne voyons pas, avec nos sens, puis avec notre coeur.
Reconnaissons chaque étape égale entre elles, pour ce qu’elle sont : enseignement de la vie, expérience nous apprenant et nous révélant peu à peu à nous-mêmes, guidé par notre intuition, notre foi , nos idéaux, notre petite voix car il y a toujours une partie de nous-même en qui nous pouvons faire confiance.
C’est notre racine divine.

2. Introduction

Le jeu de rôle est vu dans tous ses états: ludique et éducatif, psychologique et thérapeutique avant de devenir spirituel et mettre ainsi l’ego au service de l’éducation joyeuse de l’être dans le but de développer un psychisme harmonieux et unifié qui n’est plus pathogène ou pathologique.

C’est passer de la maladie à la santé, du psychologique au supra-psychologique ou spirituel, du personnel au transpersonnel : ne plus se penser en tant qu’unité à part mais partie du Tout, ne plus se diviser mais s’unir.

S’intégrer plus que se séparer.
Comme il sera vu au fil de cette étude, la séparation est la cause de nos souffrances et l’union, notre aspiration suprême. Nous avons besoin de nous reconnecter, c’est à dire de nous retrouver.

Dans Jeu de Rôle, il y a JEU
Le jeu de rôle est d’abord un jeu : un moyen de détente, de plaisir, de relation. Le jeu est le mode inné d’apprentissage des enfants; il aide à se construire, à grandir.
Le jeu est aussi psychologique et correspond à des schémas inscrits dans l’inconscient, relatifs au vécu de chacun, des comportements développés pour protéger l’être fragile qui grandit et se confronte au monde.

Dans Jeu de Rôle, il y a RÔLE
Le jeu peut être thérapeutique ensuite : le moyen d’accéder à la conscience de soi, de ce qui nous agit.
C’est le début du processus de connaissance de soi
La fin en est l’ultime transformation de la croissance humaine : la réalisation de soi.
Cette transformation est le jeu spirituel, le jeu de l’Esprit.

Dans Jeu de Rôle, il y a JE
En effet, les jeux psychologiques ont leur source dans des vécus émotionnels forts auxquels il a fallu faire face.
Ils ont été le moyen de survivre à une émotion, un choc, une situation difficile ou toute autre forme de souffrance.
Qu’en est-il maintenant? Y a-t-il toujours danger ? Ces protections sont-elles encore justifiées ou nous immobilisent-elles, nous contraignent-elles, nous enserrent-elles.. .trop à l’étroit? N’enlève-t-on pas les tuteurs des petits arbustes quand ils deviennent arbres ? Ne changent-on pas les plantes de pot au fur et à mesure qu’elles grandissent dans l’espace et dans la terre?

Le jeu de rôle de société est un moyen, semble-t-il, de sortir d’une réalité, de s’échapper du quotidien, du monde dans lequel nous vivons, de ce que nous y sommes. . . pour créer d’ autres mondes, trouver l’expression de ce qui nous manque peut-être.
Il est intéressant de se demander s’ils sont vraiment différents au-delà des formes (personnages imaginaires...), dans leur fonctionnement, dans leurs fondements, leurs valeurs de base, leurs sens et leurs finalités.
Et s’ils satisfont à leur fonction d’apporter . . . . quoi?
Des réponses sont données par les rôlistes eux-mêmes au travers du questionnaire réalisé sur le site et avec l’aide de la
Fédération Française du Jeu de Rôle.

Cette recherche se base sur le postulat suivant, qui est expérience pour quelques uns:
Nous sommes prisonniers de nos avoirs : peurs et défenses et notre être nous manque, ou bien nous manquons notre être, nous ne nous rencontrons vraiment jamais en notre coeur. L’homme mène sans cesse et n’abandonne jamais au fond de lui, la quête d’un monde meilleur, la quête du bonheur, de la paix et de la fraternité.
C’est à sa propre recherche qu’il est, sans le savoir.
Parce qu’il se croit tellement mauvais, il n’a pas idée qu’il est le meilleur, le bonheur, la paix et l’amour.
Et il est vrai que ce qui apparaît n’est pas cela: regardons-nous dans nos luttes et conflits, regardons le monde dans ses guerres... qui sont les nôtres : microcosme et macrocosme, cocréations ?

L’homme n’a pas trouvé malgré toutes ses tentatives et ses investissements et recherches. Toutes les activités humaines sont faites pour compenser ce vide tout en portant l’espoir de trouver enfin.
Le malheur est qu’elles sont mal dirigées car l’homme ne connaît pas la véritable nature de ce qu’il cherche, et donc de ce qu’il manque, ni du lieu où cela est.
Il imagine ce que cela est et il se trompe en tout, et se trompe lui-même : il cherche à l’extérieur ce qui est dans l’union de l’intérieur et l’extérieur, il cherche dans le monde ce qui est en lui-même le monde.
Il crée ainsi la séparation, la dualité : s’il y a extérieur, il y a intérieur, s’il y a moi , il y a le monde.
La traversée du désert commence: sa souffrance, son isolement, sa perte.
Il a la forme de la vague et il est l’eau , la même qui fait l’océan et les vagues. Sont-elles séparées de l’Océan ou en sont-elles un prolongement impermanent, dans le mouvement de la vie ? Sont-elles différentes dans leur substrat?
Tout est question d’identification et de juste place, de juste rôle
.

Pensez l’univers comme un corps cosmique dont les êtres humains sont les organes ou les cellules ou les atomes. Chacun a sa place, chacun a son rôle, sa fonction, chacun est essentiel à la vie, chacun est précieux.
Et il est de la plus haute importance et urgence que nous reprenions la place qui nous permet et à tous et à la vie de s’inscrire dans l’unité, tels les pièces d’un puzzle, le puzzle Universel, dévoilant l’image du Tout.

Comment cesser d’avoir peurs et défenses, comment être confiance, joie, amour et paix?

Il est nécessaire d’actualiser nos habitudes, notre comportement, de nous défaire des vieilles peaux mortes qui nous asphyxient.
Mais quels sont-ils ? Nous n’avons pas conscience de nos habitudes, de notre comportement. Nous sommes inconscients, irresponsables.
Nous ne savons plus voir, nous pensons, nous croyons!
Il y a distorsion entre:
- "ce que nous pensons que nous croyons " et " ce que nous croyons vraiment au fond de nous", inconsciemment
- " ce que nous pensons faire " et " ce que nous faisons réellement" , qui comprend toutes les conséquences en chaîne directes et indirectes,
- ce que nous pensons dire et ce que nous disons ...

Les pensées, le mental faussent tout ! Nous pensons mal mais nous pensons et ça nous rassure ! ego sum...

Et cependant, nous aspirons à des idéaux ... .but de la vie?
Mais quelles sont donc ces forces qui des unes nous inspirent, des autres nous font souffrir et ne se rencontrent jamais ?
Le subconscient et le supra conscient sont-ils désunis, opposés par manque de conscience?
La conscience peut-elle être le trait d’union entre la terre et le ciel des hommes?

Par l’utilisation thérapeutique du jeu de rôle , nous pouvons reconnaître les jeux inconscients personnels et collectifs , nous en rendre compte, et les comprendre.
La compréhension est une première étape, avant l’acceptation, l’assimilation, l’intégration et la pratique.
Ne rien garder, dans le recevoir et le donner, est passer du personnel au transpersonnel. C’est participer au mouvement continuel de la vie : intégration de l’extérieur à l’intérieur et pratique de l’intérieur à l’extérieur, comme une respiration, l’homme et le cosmos sont fait du même souffle.

Ainsi peut se jouer la vie, avec ses règles, ses lois universelles, jeu cosmocentrique bien différent du jeu égoïste en vigueur dans ce monde malade et psychopathologique de trop penser chacun pour soi.
Le plus difficile est de renoncer à ce pouvoir illusoire, cette illusion de puissance, ce leurre de l’individualisme. La force qui sous-tend ce passage à la transformation profonde peut se manifester par la confiance, la foi, la volonté personnelle puis impersonnelle et enfin transpersonnelle.
La volonté de coïncider avec ce que nous sommes.
Elle est indispensable au changement véritable, elle est courage et persévérance dans la discipline et la recherche du discernement.
Pour ne pas s’arrêter en route, pour ne pas abandonner cette voie de vérité, quelque soit le chemin que l’on prend, et il n’y a pas de meilleur chemin que le sien propre, , il est essentiel d’avoir donné un but à sa vie.
La vie ayant un but, la vie a un sens.
Si nous n’avons pas de but, nous errons, nous doutons. Il n’y a pas de paix possible. De même si le but fixé est source de souffrance ou d’insatisfaction : toujours remettre enjeu le but de la vie.
Nous reconnaissons le véritable but par l’enthousiasme qu’il nous insuffle à le poursuivre, la foi sans doute dont il nous anime et qui nous porte vers lui.
Ainsi le vrai jeu de la vie est toujours joyeux.

Vois-là ce qui est proposé:

• découvrir son moi authentique en se dégageant des masques portés pour des jeux joués en toute inconscience
• accéder à la conscience et retrouver son enfant intérieur
• aider cet enfant retrouvé " blessé " à grandir dans l’amour et la joie, la complétude et la droiture en étant à la fois cet enfant et le parent idéal
• réussir sa mission " adulte accompli"
• passer de l’être personnel complet et abouti à l’être transpersonnel

PLAN

Section 1 Recherches théoriques sur le jeu de rôle

I- Le jeu de rôle
comme jeu de société, par:
définitions
témoignages (questionnaire mis en ligne sur le site de la Fédération Française des Jeux de Rôles)
- hypothèses sur les apports du JdR dans la mission proposée de s’élever, en dégageant les aspects:
- jeu
- contes
- archétypes
- passage de l’inconscient au conscient : catharsis
- pour la finalité de découvrir " qui suis-je ? "
- symbolique du cercle dans "le cercle de jeu " et le mandala
Les perversions

Il- Bases de la psychologie humaine, ses tenants et aboutissants, afin de comprendre pourquoi nous tenons les rôles que nous jouons.
La construction de la personnalité par:
- Maslow et la pyramide des besoins
- Adler et la psychologie individuelle
observées par:
- Marc Alain Descamps et la pyramide de Maslow renversée
- Pierre Weil et la Normose Quelques illustrations par:
- la dépendance affective
- le triangle SVP de Karpman
- le système ADC

III- Mise en évidence, en conscience de ce qui est mis en place : rôles joués et masques portés pour se cacher, de quoi ? par quoi ? pourquoi?
- les mécanismes de défenses protègent l’enfant intérieur
- les subpersonnalités masquent l’enfant intérieur
- les 3 états conscients du moi de l’analyse transactionnelle
- le dialogue intérieur

IV- Le Jeu deRôle dans sa fonction thérapeutique par:
- le psychodrame
- le soc iodrame
- le cosmodrame
- les constellations familiales

Entre jeux de rôle de société et jeux de rôles thérapeutiques, la "touche " supplémentaire est le passage à la conscience de nos attitudes, comportements, mécanismes psychologiques au travers de jeux de rôle dans lesquels nous nous jouons, comme partie ou contre-partie, nousmêmes ou les membres de notre corps expérimental que sont nos parents, nos enseignants, nos voisins, etc.. .toute personne intégrée à notre vécu.

Section 2 Des témoignages et les enseignements du jeu de rôle transpersonnel
Par la découverte de ces jeux et rôles joués par la partie inconsciente de notre psyché, deviennent possible
- la reconnaissance
- la compréhension
- la connaissance
de soi et des autres, de " soi avec les autres ", de " soi avec soi ".
Le passage des faux moi au moi authentique, de personnages à l’enfant intérieur, de l’écrin au trésor est envisageable.

V- Des témoignages de croissance consciente de la personnalité vers l’être authentique
les témoignages d’apprentis sages de la vie divine, comme autant de scénarii qui transforment les difficultés en joie, l’agitation en paix, le malheur en bonheur, le monde extérieur en notre monde intérieur élargi.

VI- le passage du binôme enfant-parent intérieurs à l’adulte accompli par
- une construction équilibrée de l’identité, résultant des composantes du processus de croissance par étapes:
- l’identification à l’ego
le symbolisme de l’arbre (génogramme, archétypes, arbre des séphirots)
reconnaître toutes ses racines et ses branches au fur et à mesure qu’elles apparaissent au cours de la croissance
- l’individuation
- la désidentification de l’ego
- le balcon: dialogue intérieur avec prise de hauteur
- l’ego identifié à lui-même remis à sa juste place
- l’identification à l’adulte accompli et la quête spirituelle
- l’harmonisation des multiples dimensions de l’homme , physique, mentale, émotionnelle, psychique, spirituelle.

VII- Les conditions d’ un processus de croissance équilibrée:
- la conscience
- la volonté
- la discrimination
- le discernement
- l’intention ou la foi

VIII- Les règles du jeu de la vie comme autant de clefs pour vivre sa vie spirituellement et non psychologiquement:
- un enseignement complet : le Jeu de Rôle " Mission Adulte Accompli"
- L’Art de vivre en paix
- Le jeu de la transformation
Section 3 Les réponses aux 2 questionnaires adressés aux joueurs du JdR
(Paris avril 2003)

>> RETOUR À LA LISTE DES MÉMOIRES


Copyright © 2008/2009 AFT - Association Française du Transpersonnel
18 rue Berthollet - 75005 Paris - France
http://www.europsy.org/aft - aft@europsy.org
INSCRIPTION STAGES 2003/2004 PROGRAMME PRESENTATION