MÉMOIRES DE RECHERCHE DE L'INSTITUT :

L'ADOLESCENT ET L'APPROCHE
DU TRANSPERSONNEL

Par CLAUDETTE GUILIEN


 

SOMMAIRE :

• INTRODUCTION

• DEVELOPPEMENT  

1ère partie : Découverte du sujet  
- L’adolescent  
- Le Nouvel Age  
- Loi du changement et métamorphose  
- L’expérience de l’éducation selon Krishnamurti  
- La recherche du yoga dans l’éducation
 
2ème partie : Etude de cas
3ème partie : Analyse personnelle des entretiens  

• CONCLUSION

• BIBLIOGRAPHIE


• INTRODUCTION

Toute recherche induit une connaissance de soi qui nous permet d’être à l’écoute du Soi pour aller à la rencontre de l’autre et vivre le partage.

Elle signifie que nous avons foi en l’homme, foi en l’adolescent se faisant homme.

Parents, enseignants, éducateurs, éveillent en l’adolescent une " Conscience-Energie " qui par delà la construction de la personnalité, laisse place à une quête spirituelle, à une recherche transpersonnelle.

1ère partie : Découverte du sujet
A.  
B.
L’adolescent
L’adolescence est caractérisée par une phase de rupture et une phase de dépassement.

Sa définition est triple :

a. générale : dans les aspects biologiques, psychologiques et sociaux.
b. sociologique 
c. culturelle et sociale C’est un phénomène lié à la prolongation de la durée de vie dans nos sociétés, aux progrès techniques, aux nouvelles technologies.

La phase de rupture est questionnement et amène à une phase de dépassement dans laquelle sports et loisirs jouent un rôle structurant.

La primauté est accordée à la vie, ici et maintenant. Le présent l’emporte.

A. Le Nouvel Age

Le " New Age " est apparu aux Etats-Unis dans les années 60, puis s’est propagé en Europe. Il puise dans des traditions anciennes et dans toutes les formes d'ésotérisme.

Il emprunte à l’Orient sa vision globalisante et unifiée d’un monde où tout est énergie.
Citons quelques devanciers du 19ème siècle :

• Allan Kardec, Eliphas LEVI, le docteur ENCAUSSE (dit PAPUS), Madame BLAVASTSKY, Annie BESANT, Rudolf STEINER, Paul LE COUR, CASTANEDA, FERGUSON.

Ses concepts :

Critique du matérialisme, donc de la société occidentale, du rationalisme : la raison doit céder le pas au ressenti, à l’intuition.
Eveil intérieur : changement d’états de conscience, réhabilitation du spirituel, utilisation de multiples techniques
• La maladie vient de l’intérieur et se guérit par une restructuration à plusieurs niveaux.

Globalité : vision holistique qui signifie que rien n’est séparé, tout est UN.
• Ce concept est étayé par des découvertes scientifiques et la physique quantique.
Le divin s’humanise en prenant place parmi les hommes tandis que l’homme se divinise.

Ce mouvement est séduisant pour les adolescents mais ils peuvent succomber au côté ombre car le New Age a les deux visages de Janus.

Fleurissent en même temps sectes, drogues, autant de pièges et de tentations pour l’adolescent.

Le New Age est un état d’esprit qui peut susciter des espérances pour autant que la quête de chacun est authentique et sincère.

Loi du changement et métamorphose

Pendant l’adolescence, s’opèrent un changement physiologique et une seconde naissance. De cette métamorphose, émerge l’homme nouveau en quête d’accomplissement, constructeur de sa vie.

La métamorphose revêt un aspect biologique dans la nature, permet la délivrance de ce qui était jusqu’alors caché et le passage à une vie libre.

Elle tient souvent du merveilleux. Le corps humain connaît cette métamorphose au moment de la naissance, puis de la puberté.

Elle revêt un aspect spirituel car libre et proposée lors de la naissance de l’homme-intérieur. C’est la coquille limitante de l’ego qu’il nous faut briser.

Nos zones d’ombre :

C’est alors que nous découvrons l’autre partie de nous-mêmes, inconnue. Nous ne pouvons en faire l’économie en pratiquant le Connais-toi toi-même sous peine de projeter sans cesse sur autrui nos manques et nos défauts.
Ainsi pouvons-nous dépasser notre conditionnement et comprendre nos automatismes, faire tomber le masque de la personnalité et aller au cœur du Soi.
Cela fait référence au principe d’individuation décrit par JUNG.
Le Soi est la pierre angulaire de toutes les traditions et spiritualités.

La construction de l’homme-intérieur en marche vers la lumière.

Elle est dirigée vers la quête d’unité. Elle commence par une disposition intérieure de réceptivité, d’ouverture, de purification.

Dans le silence, on se trouve relié avec le cosmos.

Elle continue dans le lâcher-prise : l’ici et maintenant, la qualité de présence à soi et aux autres, la lutte contre les mythes : amour parfait, paradis terrestre…, le dépouillement.

Les voiles que l’on retire nous rapprochent de notre être véritable.
Pour aider l’homme dans sa quête, des endroits de ressourcement existent : sites sacrés, monuments tels que cathédrales, sanctuaires …

Les religions ou philosophies, la recherche métaphysique, le symbolisme peuvent aussi apporter à l’homme en quête de vérité une reliance de la Terre au Ciel et du Ciel à la Terre.

Initiation, méditation, purification sont au cœur de la construction de l’homme-intérieur qui apprend à lire l’ordre de l’Univers.

Mais aucun dogme, aucune idéologie ne détient la clé de la vérité et du bonheur. C’est au fond de soi que chacun la trouvera, dans l’humilité et l’écoute.

Les métamorphoses successives nous font vivre la dimension horizontale, la foi et l’Amour la dimension verticale et la vie en conscience.

A.  
B.
L’expérience de l’éducation selon KRISHNAMURTI
C. KRISHNAMURTI (1895-1986) consacra sa vie à donner des causeries et à voyager.

Des centres d’études et des écoles essaient de garder ses enseignements vivants : en Inde, Grande-Bretagne et Etats-Unis.

Exemple : Le centre de BROCKWOOD, au Sud de l’Angleterre, jouxte une école recevant une soixantaine d’adolescents de différentes nationalités et âgés de 14 à 20 ans.

Là, on peut visionner des vidéo-cassettes traitant de la liberté, la peur, le désir, la mort, la méditation, l’éducation, le changement, la nature du mental, la pensée, la psyché, la violence, la société …

KRISHNAMURTI disait aux membres vivant à BROCKWOOD et à l’équipe des enseignants que le fait de vivre ensemble créait une atmosphère si forte que les gens devaient la sentir et s’en laisser pénétrer seulement en approchant le lieu

Les centres d’études et l’éducation :

Pour lui, le rôle des écoles est de transformer les hommes et le monde, au-delà de la vocation pédagogique, académique et économique.

" La vie est avant tout relation "

Son seul souci était de rendre l’homme absolument, inconditionnellement libre.

L’éducation conventionnelle mène à la médiocrité.

Si naît la révolte, elle est violente et inintelligente ou d’ordre psychologique et engendre une nouvelle idéologie, un nouveau moule contre lequel, il nous faudra encore nous révolter. Elle est du domaine de la dualité, elle est réaction.

La révolte intelligente n’est pas une réaction, elle accompagne la connaissance de soi, nous fait affronter l’expérience en prenant pour guide l’intuition.

L’éducation devrait produire l’intégration des entités séparées en nous et permettre de voir la signification de la vie dans son unité.

Elle devrait nous aider à briser nos barrières nationales et sociales au lieu de les renforcer.

Le culte de la personnalité est facteur de guerre.

Le savoir peut empêcher la connaissance. Nos créations d’images mentales affectent la façon dont nous regardons, affectent nos relations avec toutes les choses.

L’image est le produit de la pensée. Est-ce possible d’arrêter ce mécanisme qui nous conditionne et nous enchaîne ?

KRISHNAMURTI dit " Soyez silencieux et vous trouverez ".

Comme il est impossible de verser un liquide dans une tasse déjà pleine, il est impossible à un mental qui n’est pas silencieux de découvrir quelque chose de neuf.

Pour celui qui applique une méthode, aussi bonne soit-elle, c’est la méthode qui devient importante et l’enfant ne compte que par rapport à elle. Si nous enfermons l’enfant dans un cadre, cela engendre en lui peur et perpétuel conflit entre ce qu’il est et ce qu’il devrait être.

Ces conflits intérieurs se manifestent dans les conflits extérieurs de la société.

Ce n’est que par l’éveil de l’intelligence créatrice qu’il devient possible d’instaurer une vie paisible et heureuse.

Seule une profonde révolution intérieure qui modifie toutes nos valeurs peut créer une structure sociale éclairée.

L’humanité est au-delà des frontières nationales et idéologiques qui rendent impossibles la fraternité et l’unité humaine.

Seules de petites institutions avec un petit nombre d’enfants peuvent permettre à l’enfant de s’orienter vers une liberté créatrice.

Au centre de BROCKWOOD, s’opère la magie de la rencontre :

" Allons ensemble "
ou
" La vie est relation " disait-il

Apprendre la vie relationnelle, là est le défi auquel se trouve confronté l’adolescent.

D’un total lâcher-prise et de l’abandon des constructions du mental, naissent liberté et amour.

D. La recherche du yoga dans l’éducation

Le yoga s’applique à la vie quotidienne :

• posture corrective du corps
• aplomb
• état d’esprit

Les objectifs sont de permettre d’améliorer chez les élèves :

-> attention / concentration / mémorisation / disponibilité.

Le R.Y.E (Recherche sur le Yoga dans l’Education) incarne des valeurs qui apportent des solutions neuves pour mieux vivre et apprendre ensemble.

A l’enseignant d’introduire ces innovations pédagogiques à l’intérieur des cours en restant à l’écoute.

Ni laxisme, ni autoritarisme, davantage de conscience : conscience de la voix, de l’attitude corporelle, du regard.

Postures et étirements, respiration contrôlée, relaxation, permettent de diminuer la tension physique, émotionnelle, intellectuelle.

Alors la conscience peut se diriger vers un point focal. Chacun a toujours plaisir à trouver un temps pour regarder les images qui viennent du for intérieur.

Suivent des exercices de recentrage qui affinent écoute et focalisation visuelle.

La recherche médicale s’implique également par l’étude sur le terrain des effets du yoga scolaire.

La concentration a des effets physiologiques excellents pour la santé. Elle tend à diminuer les troubles du rythme cardiaque.

L’attention soutenue, précieuse pour l’apprentissage, apporte aussi l’harmonie dans le fonctionnement psychosomatique de la personne.

Les rythmes biologiques se réajustent pendant la pratique des exercices de yoga.

Différents types d’attention ont été repérés :

- l’attention dite " tasmanique " ou endormie caractérise l’enfant paisible non actif.

- l’attention dite " rajasique " ou fluctuante caractérise l’enfant agité.

- l’attention dite " sattvique " ou concentrée caractérise l’enfant sage.

- l’attention dite " trigunatitta " ou totale caractérise l’enfant attentif et créatif.

Ces quatre types d’attention correspondent à quatre profils d’enfants différents mais aussi à des variations d’attention d’un même enfant au cours d’une journée.

Chaque moment d’une journée ou d’une semaine passe aussi par ces profils.

Le quatrième profil, exceptionnel, est un moment de grâce où tout le groupe participe à un travail hautement stimulant.

Ainsi s’applique une loi d’interdépendance du corps et du mental.

L’avènement des neuro-sciences et de nouvelles technologies va de pair avec le développement de méthodes interactives, de la P N L, de la prise en compte de l’enfant dans sa globalité.

Par delà tout formalisme, de la détente à la vigilance, s’ouvre le chemin du retour à soi.

2ème partie : Etude de cas

Cinq entretiens avec des adolescents âgés de 15 à 20 ans m’ont permis de cerner l’approche du transpersonnel chez les jeunes.

3ème partie : Analyse personnelle des entretiens

Les entretiens amènent à modifier les besoins de recherche théorique. En effet, l’éclairage peut être historique, psychologique et transpersonnel.

Les adolescents rencontrés sont aux confins de la spiritualité.

A.  
B. Chaque adolescent est en quête d’identité et ressent le besoin de mieux se connaître. Il vit la
phase de rupture en cherchant des ouvertures dans des lectures, loisirs, manifestations culturelles et festives.
C. Il recherche le
sens de la vie et s’intéresse aux religions comparées, aux philosophies, aux phénomènes invisibles.

La phase de dépassement le fait adhérer à la vie, au moment présent.

Le Nouvel Age.

Les jeunes ne se réfèrent pas à des personnages connus mais sont sensibles aux techniques de relaxation, méditation, expansion de conscience et à la notion de partage et de service.

C’est ainsi que chacun peut interférer sur l’évolution du monde. L’étincelle enfouie au cœur de l’homme est parcelle du divin, sacrée sans connotation religieuse cependant.

Les jeunes parlent d’unité, d’amour, de communion.

D. Loi du changement et métamorphose
E. Les adolescents s’impliquent dans le service à autrui, le donner/recevoir et intègrent les zones d’ombre souvent perçues dans des rêves, dont ils ont une compréhension étonnante.
Ils savent aussi évoquer les souffrances de leur enfance : elles deviennent des éléments constructifs de leur personnalité. Elles les conduisent à une recherche de dimension transpersonnelle.
D’ordre transpersonnel également est le fusionnement qu’ils vivent dans des lieux privilégiés : forêts, landes, montagnes, communautés …
F. Selon KRISHNAMURTI, les jeunes ont le souci de se comprendre en tant que
processus total. Ils recherchent l’universalisme et voient l’unité au-delà de tout ce qui apparaît compartimenté.
G. Ils sont spontanés, directs, authentiques. A leur contact, j’ai expérimenté qu’ils avaient compris que

" la vie est relation "

Alors que s’amorce à peine le changement des mentalités dans les lycées, ils découvrent un lâcher-prise que leurs parents n’ont pas toujours su vivre ou qu’ils découvrent en même temps qu’eux.

H. Recherche du yoga dans l’éducation

Le yoga est une véritable clé pour l’un des adolescents rencontrés. Tous savent approcher le silence, se relaxer, méditer, se relier, retrouver de l’énergie, partager, se recentrer.

Différentes techniques les aident à percevoir le monde autrement.

L’ici et maintenant ouvre la porte de la prise de conscience nécessaire à l’évolution individuelle et collective.

Recoupements

Les points de départ d’un acheminement transpersonnel peuvent correspondre à une rupture : deuil/ déménagement/ insatisfaction/ échec.

L’éducation et le milieu familial ont sensibilisé ces jeunes et facilité leur prise de conscience.

Les méthodes utilisées vont de la relaxation au yoga, de la méditation à la communication non-violente avec comme supports : musique/ pendule/ prière/ visualisation.

Ces techniques induisent des expériences médiumniques, des dédoublements, des perceptions de l’aura, des rêves prémonitoires…

Le ressenti est d’ordre émotif et spirituel et non d’ordre purement intellectuel. Ces jeunes ont parfois des difficultés à se lier à ceux de leur âge mais ils ne rejettent pas le contact même s’ils se sentent décalés. 

Ils n’éprouvent pas de sentiment de supériorité. Des qualités sont requises : humilité/ rigueur/ tolérance …

et mises au service d’objectifs :

- raisonnement en termes universels
- quête d’harmonie, de sacré, d’Amour universel
- évolution du collectif à partir de l’individuel

Effets colatéraux

Il est difficile de conceptualiser avant 15 ans sans que s’interposent les parents. D’où un prolongement alors possible dans une relation qui s’établit avec eux.

Vivre un entretien procède du transpersonnel et place hors du temps.

La solitude n’est pas isolement.

Conclusion

Nous ne sommes pas capables, jusqu’à un certain âge d’exprimer verbalement des expériences intériorisées. Aussi est-il bon que les adultes n’étouffent pas chez les enfants et les adolescents des perceptions pures et fraîches.

Demeure en chacun de nous un enfant-intérieur, plein d’innocence et doué d’une totale capacité à être joyeux.

Les jeunes sont porteurs d’espérance.

Cherchons à nous métamorphoser à leur contact et notre compréhension de la vie en sera élargie, comme René BARBIER le transpose si subtilement dans le poème Univers.

Univers

Roulement presque nu à l’intérieur de soi
Petite bête de lumière.
Tempête de seconde en seconde

Univers,

D’abord une étendue d’eau et de nuitée.
Echo venu d’un coquillage
qui ne dira jamais son nom.
Profondeur du printemps.
Silence de l’hiver.

Univers,

Un jour je m’habillai de toi-même
Derrière l’Homme noir démantelé.
Beauté en chaque région.
Bonté en toute chose.
Immensité de la quiétude posée là
sur un seul point.
Vieillesse et Jeunesse à jamais réunies
sous la vague.

Univers,

Presqu’une bulle d’air à la surface
de l’ailleurs.
Changements et chaos, mouvances et stabilités
dérisoires.
Tout est Rien
Les siècles passent comme des éponges.
Le feu se nourrit de l’eau.
La terre n’est qu’une branche de l’air.

Univers,

Inutile de te parler.
Tu es la porte derrière chaque mot,
l’imperceptible frontière, le vol d’un papillon.

BIBLIOGRAPHIE

- ANDRES E, DESCAMPS MA, LELOUP JY - INAYAT K, TARCHIN J
Mystique et transpersonnel - Ed. TRISMEGISTE
- BARBIER R - L’approche transversale - Ed. ANTHROPOS
- BOURDIEU P - La distinction : Critique sociale du jugement - Ed Minuit 1979
- CUCCHI G - Alcyone
- DAVY MM - L’homme intérieur et ses métamorphoses
- DE COULON J – DESCAMPS MA DIERKENS C – FOTINAS C
L’éducation transpersonnelle - Ed. TRIMEGISTE
- DE SORVAL G - La marelle - Ed. DERVY
- DESJARDINS - A La voie et ses pièges - Ed. LA TABLE RONDE
- DUBY Georges - Histoire de France, de 1852 à nos jours - Ed LAROUSSE 1987
- ELIOT TS - A choice of KIPLING’S VERSE - Ed. FABER
- FERGUSON M - Les enfants du verseau - Collection J’ai lu
- FLAK M - COULON J - Des enfants qui réussissent - Ed. EPI
- FROMAGET M - L’homme tridimensionnel - Ed. A MICHEL
- GALLAND O - Sociologie de la jeunesse. L’entrée dans la vie - Ed. A COLIN 1991
- JUNG CG - L’homme et ses symboles - Ed. R LAFFONT
- KRIYANANDA - L’essence de la réalisation du soi - Ed. ADYAR
- LACROIX M - La spiritualité totalitaire - Ed. PLON
- LUTYENS M Krishnamurti : 1) Les années d’éveil - 2) Les années d’accomplissement - Ed. ARISTA
- VARENNE JM - Retrouvez votre corps par la relaxation - M.A Edition
- VERNETTE J - Le New Age - Ed. PUF. Que sais je
- WILHELM R - Le Yi-King ou livre des transformations - Ed. Librairie de Médicis
- WIRTH O - Le tarot des imagiers du Moyen-Age - Ed. SAND 1994
- Dossiers et revues La santé des jeunes.
Actualité et dossiers en santé publique n° 10 – mars 1995
- Krishnamurti Centre News : Le lotus bleu - Le chant de la Licorne


"L'adolescent et l'approche du Transpersonnel" par Claudette Guilien

>> RETOUR À LA LISTE DES MÉMOIRES


Copyright © 2008/2009 AFT - Association Française du Transpersonnel
18 rue Berthollet - 75005 Paris - France
http://www.europsy.org/aft - aft@europsy.org
INSCRIPTION STAGES 2003/2004 PROGRAMME PRESENTATION