MÉMOIRES DE RECHERCHE DE L'INSTITUT :

LE TRANSPERSONNEL EN CLASSE ZEP
"L'utilisation du Mandala
en classe d'adaptation de zone
d'éducation prioritaire"

Par Colette ALBRECHT

Les mandalas, ou dessins concentriques, omniprésents en Orient sont des représentations cosmiques et des supports de méditation. Mais ils sont aussi traditionnellement présents dans toutes les cultures humaines et notamment dans les rosaces des cathédrales.

Les chercheurs se sont intéressés à ces structures géométriques pour en noter les effets bénéfiques comme supports organisateurs de la pensée et comme outils de réharmonisation psychique. A la suite de Jung, pionnier en la matière, de nombreuses personnes ayant une relation d'aide, expérimentent actuellement les vertus de ce travail, qui consiste la plupart du temps en un simple coloriage de ces images. Mais il est également possible de faire créer des mandalas. Il apparait qu'il y a là une projection graphique des structures sous-jacentes qui nous fondent et nous entourent.

Ainsi dans la période troublée dans laquelle nous vivons, il est bien que les personnes puissent trouver un référent stable qui les renvoie à leur intériorité. Ce travail en effet amène au silence, à la concentration et à un cheminement vers son centre. Il permet, en induisant le retrait momentané du monde extérieur, de recontacter en soi, consciemment ou non, l'information essentielle d'être.

Les enfants étant de plus en plus nombreux à se monter anxieux, agités, dispersés, souvent incapables de se concentrer, tenter de les rééquilibrer, de les calmer, de les unifier est actuellement une préoccupation majeure des éducateurs.

Les mandalas peuvent être utilisés dans les classes comme des schémas concentriques favorisant la présentation et la mémorisation des cours ou l'on peut proposer une activité régulière de coloriage ou de création de mandalas qui, en induisant une réharmonisation cérébrale, s'avère bénéfique avant toute séquence scolaire.
Nous nous sommes servis de cet exercice ponctuel comme d'un outil d'évaluation des effets de l'éducation corporelle, dont le but est l'unité somatopsychique de l'enfant.

Le cadre et le matériel

Notre population est de 12 enfants (9 garçons et 3 filles, 10 nés en 1988 et 2 en 1987).

Le matériel utilisé est une boite de feutres par enfant et une feuille de papier de format carré avec un cercle de 16 centimètres et au centre un autre de 1,2 centimètres. La durée du dessin est de 20 minutes, mais l'enfant peut le rendre avant ou le terminer dans les jours suivants. Il y a eu trois séances en septembre, janvier et mai 1996.

La grille d'évaluation a porté sur :

• le nombre d'éléments figuratifs
• la vitesse d’exécution
• le nombre d’interventions de l’enseignant pour avoir le calme
• la mise en évidence d’une structure interne du mandala
• la relation des couleurs

Les résultats

Les éléments figuratifs qui sont de 32 en septembre passent à 8 en janvier et 9 en mai.

• Le temps consacré à ce dessin est de 10,5 minutes en septembre, de 16,2 en janvier et de 20 minutes en mai. Donc ils y consacrent de plus en plus de temps, ce qui montre leur intérêt.
• De même pendant cette séance l’enseignant doit intervenir pour obtenir le calme 25 fois en septembre, 15 en janvier, et 7 en mai.
• Le nombre de structures symétriques progresse de 53 en septembre à 90 en janvier et 104 en mai.
• Il en est de même pour les alternances de couleur, 1 en septembre, 6 en janvier et 12 en mai, par contre l’utilisation de la couleur noire diminue (6/3/2)

Cette progression constante dans les diverses dimensions montre combien les mandalas peuvent constituer un outil valable d’évaluation des progrès dans une classe. Les enfants en fin d’année sont donc capables d’une plus grande faculté d’abstraction, d’une capacité d’attention et de concentration plus soutenues, d’une faculté perceptive à la fois plus globale et plus fine et donc d’une présence plus effective aux situations. Plus les enfants devenaient capables de s’intérioriser, plus leurs mandalas s’amélioraient, comme le montrent leurs dessins.

"Le transpersonnel en classe ZEP" par Colette ALBRECHT
Certifiée promotion 1996

>> RETOUR À LA LISTE DES MÉMOIRES


Copyright © 2008/2009 AFT - Association Française du Transpersonnel
18 rue Berthollet - 75005 Paris - France
http://www.europsy.org/aft - aft@europsy.org
INSCRIPTION STAGES 2003/2004 PROGRAMME PRESENTATION